Travel in Happiness

Le carnet de Voyage de T&L

Par

It’s Hollywood time!

Miami, c’est fini !
Mais avant les articles sur New Orleans, voici un petit aperçu en image de notre weekend à Hollywood.

Petite nouveauté depuis l’article sur les Everglades : vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus. Vous pouvez ensuite passer de l’une à l’autre avec les flèches en bas au centre ou celles de vos claviers. Cliquez sur la croix pour refermer. Il y a encore quelques problèmes, mais Tang reviendra plus en détail dessus quand tout fonctionnera bien et que ça fonctionnera aussi sur les anciens articles.


La petite tâche blanche derrière nous ? C’est les lettres d’Hollywood !





Par

Visites de Miami – Partie 2 : Les Everglades

C’est le lieu incontournable de Miami. On aurait bien aimé partir à l’aventure, s’aventurer dans des marais ou autres, mais on avait pas de voiture pour y aller, ni l’envie d’en louer une juste pour ça.
Du coup on a plutôt réservé une excursion qui nous récupérait prêt d’un hôtel et qui nous emmenait directement sur place.
Au programme :
Un tour d’airboat (ces espèces de bateaux propulsé par un énorme ventilateur) ainsi qu’un petit show avec un soigneur d’alligators.

Le trajet est plutôt agréable, et on longe un canal dans lequel ont aperçoit déjà quelques reptiles à l’état sauvage. Ça nous mets dans le bain et nous rassure : il y a des chances que l’on croise ces bébêtes dans le bateau.

Notre embarcation

Notre embarcation

Arrivés sur place, le coin est sympa, et on nous invite à attendre qu’on appelle notre numéro pour monter dans le bateau. Pour ne pas oublier notre numéro, on nous colle un bel autocollant orange fluo.
On passe par la traditionnelle photo sur fond vert qu’il y a dans toutes les attractions aux USA, et on monte à bord. Les instructions de sécurité sont simples : des bouchons d’oreilles pour le bruit, rester assis quand on va vite, tenir ses casquettes et lunettes, et ne pas sortir les mains du bateau.

Au début , on avance très lentement. On croise assez rapidement des alligators. Malgré les bouchons d’oreilles, on entend crier :
« Alligator on the left! » Tout le monde se précipite à gauche. Pas de bol, on est à droite ! On se rapproche quand même mais on voit rien. On attendra la même chose à droite.
Soudain, on ralentit : « machin-chose on the right! » On a rien compris, mais c’est à droite que ça se passe ! On est prêt à prendre un alligator en gros plan. En fait, le mot qu’on avait pas compris, c’était « Tortuga ».
Voilà le monstre sanguinaire qui est venu nous voir :

Une bête bizarre, avec une forme bizarre

Une bête bizarre, avec une forme bizarre

Bon on final, on en aura vu quand même en gros plan, à droite du bateau :

Il n'y avait pas besoin de le dire, on aurait de toute façon pas mis les mains

Il n’y avait pas besoin de le dire, on aurait de toute façon pas mis les mains

Entre les séquences lentes, il y a des moments où le bateau va bien plus vite. ça nous écrase les lunettes de soleil sur le nez. C’est assez impressionnant parce que quelques fois on ne voit presque plus l’eau. On à l’impression d’être dans un champ, mais non.

Sous l'herbe, il y a de l'eau

Sous l’herbe, il y a de l’eau

Le tour d’airboat dure une vingtaine de minutes ce qui est assez court.

On descend et on continue vers le parc avec un soigneur qui nous présente quelques beaux spécimens. Il nous explique deux ou
trois détails sur leurs façons de manger, ou sur leur peau, leurs yeux… Tout ça pendant une quinzaine de minutes supplémentaire. Ça a l’air intéressant, mais on ne comprend pas tout.

Ceux-là on bien mangé à la cantine

Ceux-là on bien mangé à la cantine

A la fin, on nous présente Swampy, un petit Alligator d’un an qui veut bien poser avec nous pour 3$. Attention cependant à ne pas faire n’importe quoi avec. Même s’il à l’air mignon « si vous lui faites un bisous, il va vous le rendre et croyez moi, ça fait mal » selon le soigneur.
En bons touristes, on se prête au jeu et nous voilà avec un gros lézard gluant dans les mains.

On peut admirer les beaux autocollants...

On peut admirer les beaux autocollants…

... et l'attitude complètement détendue du petit monstre

… et l’attitude complètement détendue du petit monstre

Ensuite, nous avons une demi-heure de libre pour se balader dans le parc où il y a plusieurs variétés de crocodiles et d’alligators. Ce n’est pas très grand, mais il y a quand même quelques bêtes à voir, bien que nous avions l’impression que c’était tous les mêmes !

Ici un beau crocodile (ou un alligator, c'est caïman pareil! :D)

Ici un beau crocodile (ou un alligator, c’est caïman pareil! :D)

On vous aura prévenu !

On vous aura prévenu !

Bref, c’était un moment très sympa bien qu’un peu court et un peu cher.

Une espèce apparemment assez rare, mais elle n'avait pas de panneau pour nous indiquer sa provenance !

Une espèce apparemment assez rare, mais elle n’avait pas de panneau pour nous indiquer sa provenance !

 

Le coin était plutôt mignon

Le coin était plutôt mignon

Par

Joyeux anniversaire – Partie 2

Joyeux Anniversaire Liloo !
Après un anniversaire à Miami, le deuxième à Los Angeles !

Comme on ne savait pas si nous devions le fêter ce soir (25 avril pour nous mais 26 avril en France) ou demain soir (26 avril pour nous mais 27 en France) on a décidé de le fêter deux fois ! 🙂

low_DSC12530

Par

Informations diverses

Pour les téléphones, nous ne pouvons pas recevoir de SMS, ni sur nos numéros français, ni sur nos numéros américains. Nous recherchons comment améliorer ça. En attendant pour les messages textes, privilégiez les emails, les messages Hangouts ou les messages Skype. Si vous avez besoin d’informations sur les deux dernières méthodes, n’hésitez pas à nous envoyer un email.

Sur le blog, quelques nouveautés ont fait leur apparition.
La plus futile : il y a maintenant une icône dans la barre d’adresse, qui représente un demi drapeau américain et un drapeau canadien. C’est du garanti fait main, alors ne soyez pas trop exigeants sur la précision des drapeaux :D.
D’un point de vue fonctionnel, l’horloge est maintenant tout en haut du site. Sur la partie de droite, vous avez des accès rapides vers : les derniers commentaires, les catégories (pour voir tous les articles sur un même sujet), et les archives (pour retrouver les articles par date).
Les liens ont également changé et sont bleus (ou presque violet après avoir cliqué dessus) pour mieux voir lorsqu’il y a des endroits où vous pouvez cliquer.


– Enfin, toujours sur le blog
, il y a maintenant une page « Carte du voyage » dans le menu qui reprend les informations sur nos étapes passées et prévues, ainsi que des liens vers les articles liés à chaque étape.

Plus d’informations à venir sur notre projet très bientôt !

Par

Visites de Miami – Partie 1 : La ville, la plage et Dexter

Malgré l’appel de la plage qui se faisait sentir, nous sommes allés visiter un peu la « vraie » ville de Miami.

Bon, autant le dire tout de suite, nous n’avions pas le temps de tout voir mais le peu qu’on a vu, bah on a pas vraiment accroché…
Ce n’est pas spécialement vilain, ni spécialement beau, c’est juste un peu fade.
Alors peut être que si nous avions testé les quartiers ethniques comme Little Havana, nos impressions aurait étés différentes.
Il faut dire aussi que nous sommes partis un jour où le ciel était bien couvert, ce qui n’aidait pas à sublimer la ville.

low_DSC10506

Il y a quand même quelques anachronismes sympas !

Nous avons malgré tout passé pas mal de temps à déambuler dans les rues, et nous nous sommes vite rapprochés de l’océan. D’ailleurs, nous avons vu des dauphins ! Enfin surtout leurs ailerons. Ça a été très bref mais très sympa, car c’était la première fois que nous voyions ces animaux en liberté.

low_DSC10524

Il doit y avoir pire comme immeuble pour vivre

Pour le reste de la visite, nous avons pu profiter du « Metromover » qui est une sorte de métro aérien gratuit faisant une boucle dans le centre de Miami. C’est marrant de se balader de cette façon au milieu des immeubles, mais le tour complet doit de faire en une quarantaine de minutes. Ça ne sera pas suffisant pour vous occuper toute la journée! 🙂

low_DSC10584

Depuis le Metromover, on voit des gens qui utilisent d’autres transports en commun

On a pu en profiter pour observer le contraste de Miami. Il y a des gens très riches, et d’autres très pauvres. Comme partout en fait. La seule différence ? Les riches montrent qu’ils le sont. Et du coup l’atmosphère de la ville s’en ressent. Tout est basé sur l’apparence. Et c’est ce qui nous a un peu déplu ici. D’ailleurs, on peu le dire d’autant plus volontiers maintenant que nous avons du recul : c’est pour l’instant la ville où l’on a trouvé les gens les moins chaleureux.

Mais n’allez pas croire qu’il n’y a rien de bien à Miami !

low_DSC10603

Ce paysage, ça vous sauve n’importe quelle ville 🙂

Car si nous sommes allés à Miami, c’est avant tout pour ses plages et son climat. Et autant vous dire que de ce point de vue, nous n’avons pas étés déçus.
D’abord, il faisait chaud. Vraiment chaud. En plein mois d’avril, ça surprend. Encore plus quand on arrive de New York et qu’on passe de 5°c à 30°c.
Pour gagner un peu de place et de poids dans nos valises, nous essayons de bien nous habiller quand nous prenons l’avion : manteau, jeans, grosses chaussures… Du coup, l’arrivée et le départ à Miami ont étés des moments très… chauds!

low_DSC10629

Les visites pour trouver notre résidence secondaire se sont bien déroulées. On a même trouvé où garer le bateau !

La température de l’eau était en adéquation : 25°c ! Un vrai bain ! Et on en a bien profité, malgré les présence du drapeau violet sur les cabanes des secouristes qui indiquait la présence d’une « faune marine dangereuse ». Et on pense que les fautives, c’est elle et ses soeurs :

low_DSC10425

Oh la belle méduse !

low_DSC10437

Conséquence immédiate : drapeau violet (faune marine dangereuse) + drapeau jaune (baignade moyennement dangereuse)

Çà ne nous a pas empêché d’y aller quand même, et on a bien fait ! C’était un vrai plaisir d’aller nager dans une eau aussi bonne ! D’ailleurs, comme notre appartement était à 5 minutes à pieds de la plage, nous avons essayé d’y aller le plus possible, en fin de journée. Le dernier soir, on a voulu y aller malgré le ciel qui commençait à se faire menaçant. On s’est sentis moins fous quand on a vu le monde qu’il y avait encore sur la plage.
On voyait un énorme orage plus au nord, et au fur et à mesure des minutes, on voyait des immeubles au loin qui disparaissaient dans les nuages. On a vraiment attendu la dernière minute pour partir.

low_DSC10930

Ciel bleu à droite, noir à gauche. Il est temps de rentrer.

Et ça n’a pas manqué, on s’est pris un énorme orage en pleine tronche ! L’eau était super bonne, c’en était presque agréable. Mais l’intensité de cette « averse » était impressionnante. On est rentrés complètement trempés, et c’était la même chose pour nos affaires, mais on aura bien rigolé.

low_DSC10947

Cette photo ne me met pas en valeur, mais je me suis sacrifié pour vous montrer le résultat après seulement 5 minutes de trajet.

low_DSC10958

Le temps était un peu humide…

Hormis nos aventures balnéaires, nous avons fait quelques visites à Miami. Nous avons notamment voulu aller voir l’appartement de la série « Dexter », qui existe réellement. S’il était possible d’y circuler librement il y a encore quelques temps, la résidence est maintenant complètement protégée, ainsi que les résidences voisines. Nous avons étés interpellés par le gardien d’une de celles-ci, qui nous a expliqué qu’il y avait eu trop d’abus, trop de gens qui venaient frapper aux portes des appartements… et il nous a gentiment demandé de partir, ce que nous avons fait.
Trente secondes après, il nous a rattrapé dans la rue en nous disant que comme on venait de loin, et qu’il était dans un bon jour, il allait nous laisser faire une photo. Résultat :

low_DSC10670

Le vrai appartement de Dexter !

Le garde s’est d’ailleurs fait engueuler par une vieille qui était à la piscine, mais on a pu faire nos photos. Bien évidemment, on est aux États-Unis, donc le garde à eu le droit à son petit pourboire. Car il ne faut pas se leurrer, il ne nous a pas laissé faire ça seulement « parce qu’on vient de loin ».

DextersCondo4

Dexter devant son appartement. Pour ceux qui ont un doute : non la photo n’est pas de nous, et il n’était pas vraiment là-bas. C’est juste pour comparer avec notre photo 😀

Pour information, les premiers épisodes ont vraiment étés tournés ici, comme ont le voit sur la photo juste en dessus. Mais depuis, tout a été recréé en studio en californie, et le lieu de tournage ressemble plus à ça :

dexterstudio

La réplique de l’appartement

Bref, on a fait une petit randonnée de 2 heures pour ça, mais ça fallait le coup. D’ailleurs toutes les résidences d’à coté étaient également très sympa à voir. Au final, le quartier de Bay Harbor (car c’était là, et ça parlera à ceux qui suivent la série) est vraiment un très joli quartier.

Nous avons ensuite terminé notre séjour à Miami par une visite dans les Everglades pour aller voir quelques alligators dans leur milieu naturel, mais ça sera le sujet de l’article suivant.