Travel in Happiness

Le carnet de Voyage de T&L

Par

New Orleans, Lousiana


A partir d’aujourd’hui, nous allons commencer une série d’articles portant sur tout ce que nous n’avons pas eu le temps de vous raconter pendant notre voyage. Ces articles seront sûrement un peu différents car racontés avec plus de recul. Concernant l’ordre ça sera selon nos envies 😉

 

Il a bientôt 5 mois de ça, nous avons passé 2 jours dans la capitale de la Louisiane : La Nouvelle-Orléans.
Cette ville n’a pas de semblable aux États-Unis. On a d’ailleurs l’impression d’être dans un autre pays, à une autre époque.


Nous sommes arrivés en début de soirée et après avoir récupéré la clé de notre « chambre d’hôtel » (nous y reviendrons après) nous avons dû immédiatement ressortir pour se trouver de quoi manger.

On ne va pas vous mentir : on n’était pas à notre place et c’était un peu effrayant. Notre hôtel était situé à seulement 10 minutes de marche du quartier français, le quartier historique et très touristique de la Nouvelle-Orléans. Pourtant, nous étions au beau milieu d’un quartier très pauvre : des SDF de partout dans les rues et devant les magasins, quelques voitures à l’état d’épave, des coins qui paraissaient abandonnés… Visiblement, une partie de la ville ne s’est toujours pas remise de l’ouragan Katrina.
Avant cette catastrophe, la situation n’était déjà pas idéale, la Nouvelle-Orléans ayant toujours souffert de la pauvreté et du racisme. Pourtant, avec Katrina, la ville s’est montrée sous son plus mauvais jour : pillages, bavures policières racistes, émeutes… Je vous invite à vous documenter là-dessus : c’est fascinant et effrayant à la fois.
Parmi les plus défavorisés, certains n’ont toujours pas retrouvé de logement.
Ça fait pourtant 9 ans…

Bref, reprenons notre découverte de la ville !
Nous étions donc partis à la recherche d’un supermarché pour trouver de quoi manger le soir même. Nous nous sommes retrouvés à se balader dans des rues où nous ne devions pas être, loin des touristes et loin de chez nous. On avait pas vraiment d’adresse où aller et les seules personnes que l’on croisait étaient des SDF qui erraient. On allait pas pousser le vice jusqu’à leur demander où s’acheter à manger !
On a donc utilisé Google Map qui nous a tant sauvé la vie pendant notre voyage. Le problème et que nous ne tombions que sur des dépanneurs dont les rayons étaient remplis de bière et de chips… Un peu léger pour un repas. Nous nous sommes donc nous aussi retrouvés à errer dans les rues sans trouver notre bonheur. Après de longues minutes, on a trouvé un fast-food ! Enfin ça c’était selon Google Map. Sauf qu’une fois à l’intérieur, c’était encore un dépanneur ! Petit aparté : c’est fou comme ce mot est devenu normal pour nous ! A chaque fois que vous lisez dépanneur alors qu’on parle des États-Unis, pensez à un bureau de tabac qui vends des chips, de la bière et du lait ! Bref, en regardant mieux au fond du dépanneur, il y avait effectivement un fast-food ! Au menu, cuisine asiatique et burgers à emporter. Encore une fois, on était les seuls touristes, voir les seuls blancs. Et vu notre allure, tout le monde voyait que nous n’étions pas d’ici ! Ajoutez au décor les gens qui ont une arme à la ceinture, et vous comprendrez qu’on ne faisait pas les malins !

Ça ne paie vraiment pas de mine, mais qu'est-ce que c'était bon !

Ça ne paie vraiment pas de mine, mais qu’est-ce que c’était bon !

Lire la suite

Par

De retour !

Hello tout le monde !
Ça y est ! Nous sommes revenus sur le sol français ! Nous sommes rentrés jeudi matin, et avons passé le reste de notre temps à récupérer et à ranger nos affaires. On commence enfin à être plus frais !

Nous avons été récupérés à l’aéroport par nos amis Clairette et Fan. On a tout de suite fêté ça, mais comme il était encore tôt, on s’est contentés de chocolat chaud et croissants. 🙂

4 mois sans vrais croissants. Ça devenait urgent !

4 mois sans vrais croissants. Ça devenait urgent !

Pour autant, ce n’est pas la fin de notre blog : on a encore plein de choses à vous raconter ! La fin de notre voyage, les caribous et bien d’autres choses encore : La Nouvelle-Orléans, la Californie… Bien entendu, tout cela s’accompagnera de plein d’autres photos !

On a vraiment fait un voyage extraordinaire et on s’est éclatés. On en profite pour remercier tous ceux qui ont contribué à notre voyage. Que ce soit financièrement, logistiquement ou psychologiquement, vos aides nous ont été précieuses.
Merci pour tout !

Nous sommes pressés de revoir tous nos amis et nos familles que nous n’avons pas vu depuis longtemps et on est ouverts à toute invitation, dans la limite de nos disponibilités. 🙂

La fin de cette aventure est un nouveau départ pour nous et on attend la suite avec impatience. Ce n’est d’ailleurs pas exclu que l’on reparte un jour pour une autre destination. Sûrement dans un pays où nous pourrons travailler plus facilement. D’ailleurs, en parlant de ça : figurez vous que le soir de notre arrivée en France, nous avons reçu un mail de l’ambassade du Canada, nous annonçant que nous sommes maintenant dans le quota du PVT Canada 2014 ! Oui, le jour de notre retour, nous avons la possibilité d’obtenir ce fameux visa que nous avons espéré des mois. Tant pis, on a bien profité sans !

Pour finir, quelques petits chiffres sur notre voyage :
– 35500 km (environ) en avion,
– 11800 km (environ) en voiture,
– 125 km (environ) en vélo,
– On vous fera grâce des kilomètres en bateau 🙂
– 10 États des USA visités, plus 5 autres pour les escales,
– 23626 photos, soit une moyenne de 185 par jour. Sans compter celles que l’on a pris avec nos téléphones portables.

Pas mal en un seul voyage non ? 😉

A bientôt pour la suite de nos aventures !

Liloo et Tang

Par

Mission bénévole en image

Comme vous le savez, Nos missions de bénévolat sont maintenant terminée !
Nous avons passé une super semaine au Festival International des Nuits d’Afrique, et nous nous somme bien amusés au festival Juste Pour Rire, même si l’ambiance y était moins conviviale. Il faut dire que le festival est d’une toute autre dimension, ce qui explique cela. Nous aurions bien aimé continuer à travailler pour ces festivals, ou même pour d’autres, mais toutes les bonnes choses ont une fin !

Il fallait préparer notre dernier roadtrip et pour cela, nous avons suivi les conseils de Robert, un pur produit québécois que nous avons rencontré pendant le Festival International des Nuits d’Afrique (FINA). Car c’est bien le point qu’on a préféré avec nos missions de bénévolat : on a rencontré plein de gens ! Des jeunes, des moins jeunes, des canadiens, des français, des espagnols, des touristes, des résidents… Bref, la liste est longue ! D’ailleurs, voici un petit tour d’horizon de nos brèves rencontre.

– Robert et Linda, les Québécois.
Rencontrés pendant que nous surveillions leur stand de disques au FINA. Nous avons en fait passé l’après-midi à discuter du Canada, de la place de la langue Française au Québec et des villes le long du Saint Laurent. Ils étaient vraiment très sympas, très intéressants et en bonus nous ont fait goûter des sucres à la crème, une spécialité québécoise. C’était un régal ! Si vous voulez aller les voir, rendez-vous à leur boutique de CD, jeux, DVD… située au 977 Sainte-catherine Ouest Local #6, à Montréal . Ils ont même un site Internet : iNetVideo.ca

– Nafé et Charles, bénévoles au FINA
On a passé une longue journée à travailler avec Nafé. Enfin, on a passé une longue journée à discuter plutôt. Nous étions chargés de remettre aux artistes leurs accréditations, mais comme il n’y en avait pas énormément nous étions tranquilles et avons bien rigolé. Ils sont en vacances ici pour voir leur fille et comme nous ont choisi de s’occuper en faisant un peu de bénévolat.

– Cathy et Arnaud, les voyageurs.
Comme nous, en couple et tous les deux bénévoles au FINA. Eux aussi sont en plein voyage mais on choisi l’Amérique du Sud avant d’arriver au Canada. Si vous voulez voir des photos qui font envie, c’est sur leur blog que ça se passe !

– Stéphanie, petite française vivant à Montréal depuis un peu plus de 3 ans.
Nous avons fait un sacré boulot ensemble… Enfin encore une fois on a surtout bien papoté ! Nous avons participé à un concours pour gagner un an de concert gratuit à Montréal. Le but était de se déguiser en espèce de chanteur de rock 😉 on a bien sur passé un pacte : si je gagne je lui offre mon année de concert ! Sinon pour les amateurs, elle est en recherche active d’un beau « chum ». 🙂

– Marina et Mikaël, les Haut-Savoyards.
Deux annéciens que nous avons rencontrés au festival Juste pour rire ! Ils font partie des chanceux qui ont réussi à décrocher un PVT cette année. Début septembre, ils vont commencer un roadtrip de 2 mois aux États-Unis avec un parcours assez semblable au notre ! Nous sommes allés boire un verre ensemble samedi soir afin de se retrouver entre savoyards à Montréal 🙂 ! Eux aussi ont leur blog : Les reblochons en balade. Allez jeter un coup d’œil si ça vous intéresse !

– Africa’N’Art, créateurs de bijoux africains.
Nous avons rencontré cette bande de jeunes passionnés sur la marché Tombouctou, le marché d’artisanat du FINA. Tout ce petit monde était très sympa et souriant, et il y avait de magnifiques bijoux ! Ils auront bientôt un site Internet, on l’affichera quand il sera prêt !

Legende
Bon, on ne cite pas tout le monde car il y en a trop (et on en oublie) mais on a une petite pensée pour eux quand même.

Malgré toutes ces rencontres et bavardages, on a travaillé (parfois). Concernant le festival Juste Pour Rire, il s’est terminé ce weekend. C’était génial d’avoir pu y participer ! Quelques chiffres de cette édition : 2830 artistes et artisans, 1600 représentations (dont 500 gratuites) et 250 spectacles différents ! Et il y a un nombre impressionnant de visiteurs chaque jour !
Et ce festival ne comprends pas que des spectacles « classiques » ! Il y a notamment plein de « petits » festivals annexes : le Zoofest, pour les nouveaux talents du rire (on a pu voir deux spectacles dont on vous parlera brièvement bientôt), le Mondial des Jeux où Tang à rencontré Marcus (mais ça aussi on vous le racontera plus tard), mais aussi manège, labyrinthes, jeux en tous genres, animations et gags dans la rue… Bref, il y en a pour tout les goûts ! Quelques exemples d’animations ? Le dernier weekend, le thème était « Noël en juillet ». On a pu rencontrer le Père Noël dans son camping-car.

Il paraissait plus grand dans mes souvenirs...

Il paraissait plus grand dans mes souvenirs…

On a également pu voir :
– Un prêtre qui réconfortait une mariée éplorée dans les rues, avec un smack final et une mariée qui s’enfuyait juste après,
– Un homme en fauteuil roulant qui tombait devant les passants et se relevait en poussant lui même son fauteuil,
– Un soldat parachutiste d’une autre époque qui se baladait parachute sur l’épaule et carte du festival à la main, l’air complètement perdu…
Il y avait des tonnes de scènettes comme ça, jouées en pleine rues, au milieu des passants qui ne comprenaient pas tout de suite le gag.

Au niveau de nos missions, nous n’en avons pas eu énormément. Pour ma part j’ai dû nettoyer les loges des artistes et de compter le nombre de personnes à l’entrée du festival (pour des raisons de statistiques). Tang lui, a eu comme job d’accueillir des artistes à l’aéroport. Pas d’affolement, c’était des artistes anglophones et la plupart nous ne les connaissons pas ! Lui, il en a reconnu un : Noel Fielding. Il le connaissait pour son rôle de Richmond dans la série « The I.T. Crowd ». Cherchez pas, çe n’est pas connu ! 🙂 Mais il était content car il a fait le trajet de l’aéroport à l’hôtel en voiture avec lui.

Nous avons également tous les deux travaillé à la « gestion de la foule » le soir du spectacle extérieur de « Rock et Belles Oreilles ». C’est un groupe très populaire au Québec qui s’est séparé il y a prêt de 20 ans et qui se réunissait pour la première fois. Du coup, c’était un peu la folie et notre travail consistait surtout à dire aux gens « vous ne pouvez plus rentrer sur le site, la place est saturée ! ».

Le bilan vidéo de cette édition 2014 :

Voilà pour le bénévolat. On a pu travailler sans PVT et surtout rencontrer des gens et vivre plein de choses différentes. C’est justement ce que nous cherchions. On est un peu triste d’avoir terminé ça, mais on en garde de supers souvenirs. Maintenant, place au Camping !

Quelques photos du FINA :

Remise des bracelets d'accréditation des artistes.

Remise des bracelets d’accréditation des artistes.

Les Francbâtards sur scène

Les Francbâtards sur scène

Le groupe Alayê

Le groupe Alayê

Le stand où nous avons rencontré Robert et Linda

Le stand où nous avons rencontré Robert et Linda

Quelques photos de Juste Pour Rire :

Le site principal du festival

Le site principal du festival

Par

Mission : Bénévoles !

Nous avons commencé cette semaine une activité bien particulière pour pimenter un peu notre voyage : le bénévolat !

Nous avons étés engagés comme bénévoles pour deux festivals. Le premier est le festival international « Nuits d’Afrique », qui est très populaire à Montréal et qui en est à sa 28e édition. Il permet de découvrir la culture Africaine à travers sa musique, sa cuisine et son artisanat. Il n’y a d’ailleurs pas que l’Afrique qui est représentée : le festival s’est ouvert aux cultures d’Amérique centrale et d’Amérique du sud. Il est donc possible d’écouter tout au long de la journée des concerts de musique brésilienne, antillaise ou encore africaine et de participer à des ateliers d’initiation aux percussions ou à la capoeira par exemple. Si vous êtes plutôt passionnés par l’art africain, il y a également un marché où vous pourrez acheter toutes sortes de marchandises : vêtements, bijoux, produits de beauté ou statues en bois.

Programmes du Festival International Nuits d'Afrique

Programmes du Festival International Nuits d’Afrique

Pour nous, c’est plutôt cool : on aide à installer les stands du marché, on informe les visiteurs sur les concerts et activités du festival ou bien on se charge d’accueillir les artistes en leur donnant leur accréditation.
D’ailleurs, que ce soit parmi les bénévoles, les artistes, les organisateurs du festival ou encore parmi les visiteurs, on rencontre beaucoup de personnes sympa. On trouve de toutes les nationalités (et aussi beaucoup de français) mais on en profite quand même pour peaufiner notre « québécois » au contact des locaux 😉

On « travaille » sous un beau soleil, en profitant des spectacles et surtout en profitant de la nourriture africaine ou antillaise qui nous est offerte.

Bon tout ça vient de se terminer ce dimanche. Mais nous n’avons pas fini de travailler pour autant : à partir d’aujourd’hui, nous changeons de job !
Nous attaquons 2 jours de bénévolat pour le festival « Juste pour rire » !
C’est forcément un nom qui vous dit quelque chose ! 🙂
On ne sait pas encore exactement ce qui nous attends, mais on vous tiendra au courant très vite !

On a pas commencé, mais on est prêts !

On a pas commencé, mais on est prêts !

Par

Une semaine en Ontario – Partie 1 : la ville d’Ottawa

Hello à tous !
Notre vie canadienne se poursuit à une vitesse folle ! Le temps passe si vite qu’on ne vous a encore rien raconté sur ce beau pays !

Pour diverses raisons, notre voyage prendra fin début août, soit un petit peu plus tôt que prévu. Nous commençons donc à penser à la fin de notre aventure avec déjà un peu de nostalgie, mais aussi un peu d’excitation car nous allons bientôt revoir notre petit pays et nos proches qui nous manquent.

Avant de vous décrire notre quotidien ici, on voulait vous raconter notre voyage de cette semaine. Oui, nous avons de nouveau pris la route pour découvrir d’autres horizons au pays du caribou (d’ailleurs on nous ment à ce sujet, mais on vous le racontera plus tard). Nous avons donc de nouveau loué une voiture et sommes partis samedi pour un périple de 6 jours en Ontario. Au programme : Ottawa, Toronto et les chutes du Niagara.

Nous avons commencé par la découverte de la capitale du Canada : la ville de Montréal d’Ottawa ! Levez la main ceux qui ne le savaient pas !
La ville est située à 165 kilomètres à l’ouest de Montréal. Capitale oblige, tous les panneaux de la ville sont écrit en anglais et en français alors que la province est principalement anglophone.

Nous avons eu la chance de découvrir Ottawa sous un beau soleil d’été, ce qui faisait ressortir tout le charme de cette ville. Nous avons commencé notre visite par la colline du parlement, qui est… le lieu où se situe le parlement du Canada. On sentait bien l’influence anglaise dans l’architecture néogothique des bâtiments qui faisaient penser au parlement britannique et à Big Ben.

Le parlement canadien

Le parlement canadien

 

Le bloc Est du parlement

Le bloc Est du parlement

Lire la suite