Travel in Happiness

Le carnet de Voyage de T&L

Par

Mission bénévole en image

Comme vous le savez, Nos missions de bénévolat sont maintenant terminée !
Nous avons passé une super semaine au Festival International des Nuits d’Afrique, et nous nous somme bien amusés au festival Juste Pour Rire, même si l’ambiance y était moins conviviale. Il faut dire que le festival est d’une toute autre dimension, ce qui explique cela. Nous aurions bien aimé continuer à travailler pour ces festivals, ou même pour d’autres, mais toutes les bonnes choses ont une fin !

Il fallait préparer notre dernier roadtrip et pour cela, nous avons suivi les conseils de Robert, un pur produit québécois que nous avons rencontré pendant le Festival International des Nuits d’Afrique (FINA). Car c’est bien le point qu’on a préféré avec nos missions de bénévolat : on a rencontré plein de gens ! Des jeunes, des moins jeunes, des canadiens, des français, des espagnols, des touristes, des résidents… Bref, la liste est longue ! D’ailleurs, voici un petit tour d’horizon de nos brèves rencontre.

– Robert et Linda, les Québécois.
Rencontrés pendant que nous surveillions leur stand de disques au FINA. Nous avons en fait passé l’après-midi à discuter du Canada, de la place de la langue Française au Québec et des villes le long du Saint Laurent. Ils étaient vraiment très sympas, très intéressants et en bonus nous ont fait goûter des sucres à la crème, une spécialité québécoise. C’était un régal ! Si vous voulez aller les voir, rendez-vous à leur boutique de CD, jeux, DVD… située au 977 Sainte-catherine Ouest Local #6, à Montréal . Ils ont même un site Internet : iNetVideo.ca

– Nafé et Charles, bénévoles au FINA
On a passé une longue journée à travailler avec Nafé. Enfin, on a passé une longue journée à discuter plutôt. Nous étions chargés de remettre aux artistes leurs accréditations, mais comme il n’y en avait pas énormément nous étions tranquilles et avons bien rigolé. Ils sont en vacances ici pour voir leur fille et comme nous ont choisi de s’occuper en faisant un peu de bénévolat.

– Cathy et Arnaud, les voyageurs.
Comme nous, en couple et tous les deux bénévoles au FINA. Eux aussi sont en plein voyage mais on choisi l’Amérique du Sud avant d’arriver au Canada. Si vous voulez voir des photos qui font envie, c’est sur leur blog que ça se passe !

– Stéphanie, petite française vivant à Montréal depuis un peu plus de 3 ans.
Nous avons fait un sacré boulot ensemble… Enfin encore une fois on a surtout bien papoté ! Nous avons participé à un concours pour gagner un an de concert gratuit à Montréal. Le but était de se déguiser en espèce de chanteur de rock 😉 on a bien sur passé un pacte : si je gagne je lui offre mon année de concert ! Sinon pour les amateurs, elle est en recherche active d’un beau « chum ». 🙂

– Marina et Mikaël, les Haut-Savoyards.
Deux annéciens que nous avons rencontrés au festival Juste pour rire ! Ils font partie des chanceux qui ont réussi à décrocher un PVT cette année. Début septembre, ils vont commencer un roadtrip de 2 mois aux États-Unis avec un parcours assez semblable au notre ! Nous sommes allés boire un verre ensemble samedi soir afin de se retrouver entre savoyards à Montréal 🙂 ! Eux aussi ont leur blog : Les reblochons en balade. Allez jeter un coup d’œil si ça vous intéresse !

– Africa’N’Art, créateurs de bijoux africains.
Nous avons rencontré cette bande de jeunes passionnés sur la marché Tombouctou, le marché d’artisanat du FINA. Tout ce petit monde était très sympa et souriant, et il y avait de magnifiques bijoux ! Ils auront bientôt un site Internet, on l’affichera quand il sera prêt !

Legende
Bon, on ne cite pas tout le monde car il y en a trop (et on en oublie) mais on a une petite pensée pour eux quand même.

Malgré toutes ces rencontres et bavardages, on a travaillé (parfois). Concernant le festival Juste Pour Rire, il s’est terminé ce weekend. C’était génial d’avoir pu y participer ! Quelques chiffres de cette édition : 2830 artistes et artisans, 1600 représentations (dont 500 gratuites) et 250 spectacles différents ! Et il y a un nombre impressionnant de visiteurs chaque jour !
Et ce festival ne comprends pas que des spectacles « classiques » ! Il y a notamment plein de « petits » festivals annexes : le Zoofest, pour les nouveaux talents du rire (on a pu voir deux spectacles dont on vous parlera brièvement bientôt), le Mondial des Jeux où Tang à rencontré Marcus (mais ça aussi on vous le racontera plus tard), mais aussi manège, labyrinthes, jeux en tous genres, animations et gags dans la rue… Bref, il y en a pour tout les goûts ! Quelques exemples d’animations ? Le dernier weekend, le thème était « Noël en juillet ». On a pu rencontrer le Père Noël dans son camping-car.

Il paraissait plus grand dans mes souvenirs...

Il paraissait plus grand dans mes souvenirs…

On a également pu voir :
– Un prêtre qui réconfortait une mariée éplorée dans les rues, avec un smack final et une mariée qui s’enfuyait juste après,
– Un homme en fauteuil roulant qui tombait devant les passants et se relevait en poussant lui même son fauteuil,
– Un soldat parachutiste d’une autre époque qui se baladait parachute sur l’épaule et carte du festival à la main, l’air complètement perdu…
Il y avait des tonnes de scènettes comme ça, jouées en pleine rues, au milieu des passants qui ne comprenaient pas tout de suite le gag.

Au niveau de nos missions, nous n’en avons pas eu énormément. Pour ma part j’ai dû nettoyer les loges des artistes et de compter le nombre de personnes à l’entrée du festival (pour des raisons de statistiques). Tang lui, a eu comme job d’accueillir des artistes à l’aéroport. Pas d’affolement, c’était des artistes anglophones et la plupart nous ne les connaissons pas ! Lui, il en a reconnu un : Noel Fielding. Il le connaissait pour son rôle de Richmond dans la série « The I.T. Crowd ». Cherchez pas, çe n’est pas connu ! 🙂 Mais il était content car il a fait le trajet de l’aéroport à l’hôtel en voiture avec lui.

Nous avons également tous les deux travaillé à la « gestion de la foule » le soir du spectacle extérieur de « Rock et Belles Oreilles ». C’est un groupe très populaire au Québec qui s’est séparé il y a prêt de 20 ans et qui se réunissait pour la première fois. Du coup, c’était un peu la folie et notre travail consistait surtout à dire aux gens « vous ne pouvez plus rentrer sur le site, la place est saturée ! ».

Le bilan vidéo de cette édition 2014 :

Voilà pour le bénévolat. On a pu travailler sans PVT et surtout rencontrer des gens et vivre plein de choses différentes. C’est justement ce que nous cherchions. On est un peu triste d’avoir terminé ça, mais on en garde de supers souvenirs. Maintenant, place au Camping !

Quelques photos du FINA :

Remise des bracelets d'accréditation des artistes.

Remise des bracelets d’accréditation des artistes.

Les Francbâtards sur scène

Les Francbâtards sur scène

Le groupe Alayê

Le groupe Alayê

Le stand où nous avons rencontré Robert et Linda

Le stand où nous avons rencontré Robert et Linda

Quelques photos de Juste Pour Rire :

Le site principal du festival

Le site principal du festival

Par

Nous avons des téléphones !

Depuis déjà quelques jours en fait, mais on a oublié de les noter ici 😳

Pour joindre Liloo :
917-520-5422

Pour me joindre :
917-428-8870

Depuis la France, il faut rajouter devant +1 ou 001, ce qui donnera par exemple pour Liloo :
+19175205422 ou 0019175205422

Si vous êtes chez Free, c’est gratuit depuis votre ligne fixe, gratuit depuis votre mobile avec le forfait à 19,99€ (ou 15,99€) et inclus dans le forfait mais décompté des deux heures avec le forfait à 2€ (ou 0€).
Pour les autres, et pour les SMS, regardez sur le site de votre opérateur (non ce n’est pas de la propagande, c’est le seul dont je me souviens des tarifs pour les États-Unis de tête 😉 ).

Nos numéros devraient normalement être valables jusqu’à fin mai, mais nous vous tiendrons au courant s’il y a des changements !

Et n’oubliez pas tous les autres moyens pour nous joindre sont sur la page « Nous contacter ».

Par

Choc culturel, Partie 1 : La télévision

Nous connaissons tous les États-unis. On en entend parler tous les jours à la télé. On sait que les américains sont patriotes, puritains, et très croyants…
Et pourtant, malgré tout ce que nous savons sur les États-Unis, depuis notre arrivée ici nous vivons un vrai choc des cultures. Rien (ou presque) n’est comme nous nous l’imaginions.
Alors bien sûr, il y a quand même quelques clichés qui sont respectés, comme la bible sur la table de nuit de notre chambre d’hôtel, mais il y a également beaucoup de choses surprenantes. Je vais essayer de vous raconter tout ça dans une série d’articles.

La télévision

C’est une des premières choses que nous avons faite en arrivant à l’hôtel, histoire de se mettre un peu dans l’ambiance. Outre le fait que nous ne pigions rien ou presque, le fonctionnement ici est très différent. La première chose qui frappe : les pubs. Ce n’est pas une légende, il y en a beaucoup. Lorsqu’une série commence, il y a une première pub après le générique de début. 3 minutes après le début de votre série, c’est donc déjà l’heure de la pub. Des séries de 20 minutes sont coupées par 2 ou 3 pages de pubs. C’est vraiment chiant. Il n’y a pas non plus « d’habillage » de pubs pour nous les annoncer comme chez nous. Les transitions sont brutales, et ça surprend.
Autres points sur les pubs : J’ai l’impression de regarder la partie « Spams » de ma boite mail : Nous avons une pub pour acheter du viagra en ligne, des pubs pour des tonnes d’assurances… Et tout ça en boucle.
La deuxième chose surprenant est la notion de « Show à l’américaine ». Il y a beaucoup d’émissions avec un présentateur vedette, qui fait le show. Les présentateurs, chantent, dansent, font des jeux, des sketchs… souvent, ils en font trop, mais ça a l’air normal ici.
Enfin, un petit mot sur les émissions d’infos. Le matin et le soir (sûrement aussi le midi mais nous somme jamais là) il y a des émissions d’infos. On parle de tous les sujets, sans aucune transitions. On met en vedette un étudiant new-yorkais accepté dans les plus grandes écoles du pays, on parle de la recherche des boites noires du vol MH370, et juste après, on nous présente en exclusivité le nouveau sandwich de McDo. Et c’est pas une vanne :

low_20140408_095437

Là, les sandwichs sont en direct sur le plateau…

A bientôt pour la partie 2 du choc culturel, qui parlera… des gens.