Travel in Happiness

Le carnet de Voyage de T&L

Par

Yellowstone National Park – Partie 3/3 : La Faune

On a adoré tout ce qu’on a vu à Yellowstone, mais ce qu’on a préféré, c’était tout ces animaux incroyables en liberté. On peut dire que la liste est longue : des ours, des biches, des wapitis, un élan, des bisons… On a vraiment étés gâtés !

On ne s’attendait pas à voir autant de choses. En fait, on ne savait vraiment pas à quoi s’attendre en venant dans ce parc. Pourtant nous avons étés mis dans le bain dès notre arrivée et même juste avant comme nous l’avons expliqué dans le premier article. Cette omniprésence du bison fait que l’on voit des panneaux d’avertissement assez inhabituels.


Lire la suite

Par

Yellowstone National Park – Partie 2/3 : Les paysages

Yellowstone est un parc vraiment très grand dont les paysages sont d’une incroyable diversité. On trouve de tout : forêts, montagnes, rivières, lacs, déserts, phénomènes géologiques…

Le parc se divise en plusieurs zones qui ont toutes leurs particularités. Le point commun de toutes ces zones ? Les paysages sont toujours magnifiques !
Nous avons commencé notre visite à Yellowstone par les zones volcaniques. Comme nous vous l’avons déjà expliqué dans l’article précédent, les paysages ici sont très lunaires, voir apocalyptiques. Pourtant, ces immensités désertiques sont très belles lorsque l’on est perdu en plein milieu.

Il y a une autre zone qui y ressemble : Mammoth Hot Springs. Ici point de geysers, mais plutôt des grandes formations calcaires. Cela a créé d’immenses « terrasses » aux formes étranges.

Les terrasses de Mammoth Hot Spring

Les terrasses de Mammoth Hot Spring

Dans cette zone, l’eau est très chaude ce qui favorise la prolifération des bactéries avec leurs couleurs caractéristiques.

Toutes ces couleurs marrons sont dues aux amas de bactéries...

Toutes ces couleurs marrons sont dues aux amas de bactéries…

 

... et c'est la même chose pour toutes les autres couleurs !

… et c’est la même chose pour toutes les autres couleurs !

Le lieu offre de magnifiques points de vue sur les montagnes environnantes. D’ailleurs, une bonne partie du parc est en altitude, ce qui fait que certaines ferment l’hiver à cause de la neige.

Nous avons eu la chance que toutes les routes soient ouvertes, mais la neige était encore bien présente. D’ailleurs la dernière route à ouvert seulement quelques jours avant notre passage. C’était un vrai plaisir d’emprunter ces routes en hauteur car à chaque fois les vues sur la vallée étaient à couper le souffle.

La neige était très présente sur les hauteurs

La neige était très présente sur les hauteurs

 

Les paysages se passent de commentaires !

Les paysages se passent de commentaires !

Le dernier jour, nous nous sommes levés tôt (très tôt même) pour tenter de voir encore plus d’animaux. Nous avions même prévu un « petit-déjeuner pique-nique » à prendre dans le parc pour ne pas perdre de temps à l’hôtel. Nous sommes donc arrivés dans le parc juste avant 6h30 et avons ainsi pu voir le soleil se lever. Bon il faisait déjà jour, mais le soleil était encore masqué par la brume très présente dans la vallée.

Encore une fois, le spectacle était fabuleux et voir la nature se réveiller en même temps que nous était une expérience inoubliable. Le parc était incroyablement calme et lorsque nous avons pris la route qui traverse la montagne, nous pouvions voir quelques animaux qui commençaient à s’agiter au fond de la vallée encore déserte de visiteurs.

A chaque fois, on pouvait apercevoir en bas des biches, des wapitis, des bisons...

A chaque fois, on pouvait apercevoir en bas des biches, des wapitis, des bisons…

Au bout de quelques heures dans le parc et après de nombreuses rencontres animalières, nous sommes installés en plein milieu d’un pré pour enfin prendre notre petit déjeuner. Nous étions sur une colline dominant un champ rempli de bisons et d’une espèce d’antilope appelée Pronghorn.
Bon nous étions quand même au delà des distances conseillées par les Rangers, et nous surveillions régulièrement nos arrières pour vérifier qu’aucune bébête ne voulait s’inviter au repas. Honnêtement, je pense que je n’avais jamais pris un petit déjeuner dans de telles conditions. C’était vraiment génial !

Notre lieu de pique-nique, parterre au milieu du pré

Notre lieu de pique-nique, parterre au milieu du pré

 

Notre vue pendant le petit-déjeuner

Notre vue pendant le petit-déjeuner

Pendant trois jours, nous en avons pris plein les yeux car chaque endroit du parc avait son charme. Les paysages sont tellement diversifiés qu’il y a même un grand canyon! Bon il est beaucoup plus petit que celui du même nom que nous avons croisé pendant notre Road Trip, mais il était quand même impressionnant à voir.

Le Grand Canyon de Yellowstone

Le Grand Canyon de Yellowstone

 

Lower Falls, une chute de 94 mètres de la rivière Yellowstone dans le Grand Canyon

Lower Falls, une chute de 94 mètres de la rivière Yellowstone dans le Grand Canyon

D’ailleurs la rivière qui traverse ce canyon est loin d’être la seule du parc ! Il y a de l’eau de partout, et à chaque fois, cela crée de superbes panoramas.
Il faut savoir qu’il est possible de pêcher dans ces rivières. La saison a d’ailleurs commencé pendant notre séjour : du jour au lendemain, les rivières se sont peuplées de pêcheurs !

Un panorama typique de Yellowstone : arbres, eau, montagnes et prairies

Un panorama typique de Yellowstone : arbres, eau, montagnes et prairies

 

Il y a également un très grand lac à l’intérieur du parc. C’est le plus grand lac de montagne d’Amérique du Nord (2357m d’altitude). Malgré sa taille imposante et les sources d’eaux chaudes au fond du lac, il gèle complètement en hiver. Lorsque nous l’avons vu, il y avait encore d’énormes plaques de glace de partout sur le lac. C’était assez incroyable de voir cette étendue glacée à perte de vue.

Il y avait encore énormément de glace sur le lac

Il y avait encore énormément de glace sur le lac

 

Bon en résumé, on a adoré les paysages de Yellowstone. Cependant, ce qu’on a encore plus aimé, c’est la faune incroyable du parc et ça, on vous en parle dans le prochain article !

Et pour finir, la traditionnelle galerie photo !

Par

Yellowstone National Park – Partie 1/3 : les phénomènes volcaniques

Après notre escapade hawaïenne, il nous restait une dernière étape pour clôturer notre séjour aux États-Unis : le parc national de Yellowstone. C’est le parc le plus connu du pays et nous ne voulions absolument pas le manquer. Ce n’était pas possible d’inclure ce parc dans le road Trip car il est beaucoup plus au nord, dans le Montana. Nous avions plutôt choisi d’y passer 3 jours juste avant de partir au Canada. Honnêtement, ce parc aurait mérité qu’on lui accorde encore plus de temps.

Pour pouvoir parcourir le parc facilement, nous avons de nouveau loué une voiture, cette fois au départ de l’aéroport de Bozeman. La plupart des parcs aux États-Unis ont cet avantage d’être conçus de manière à pouvoir être visités aussi bien à pied ou à vélo qu’en voiture. Ce dernier moyen de transport est par contre le seul qui permet de parcourir tout Yellowstone en si peu de temps.
Il faut dire que le parc a une superficie de plus de 10 000 m2. À titre de comparaison, la corse fait « seulement » 9 000 m2.

Sur la route reliant Bozeman à l’entrée du Parc de Yellowstone, nous avons croisé un panneau de danger avertissant de la présence d’animaux sauvages en liberté dans le secteur. On peut dire qu’il était bien placé : à peine quelques mètres plus loin nous avons croisé un énorme bison sur le bord de la route. C’était impressionnant de voir cet animal là, immobile à 2 mètres d’une grande route. Nous n’avions pas la possibilité de s’arrêter, mais nous avons par la suite eu beaucoup d’autres opportunités de contempler ces grosses bêtes.

D’ailleurs, dès notre entrée dans le parc, nous en avons croisé d’autres. En fait, ils y sont très nombreux et ils n’ont pas vraiment peur des humains. Mais attention : sous leurs airs de gros patauds, il s’agit de vrais bêtes sauvages. Chaque année, il y a plus de personnes blessées par des bisons que par des ours dans le parc de Yellowstone. Parce que oui, il y a aussi des ours et plein d’autres animaux, mais nous reviendrons sur tout ça dans le dernier article.

Les troupeaux de bisons sont en liberté dans le parc

Les troupeaux de bisons sont en liberté dans le parc

Car Yellowstone est célèbre pour sa faune sauvage, mais aussi et surtout pour ses phénomènes géologiques incroyables. Tout le parc est en fait un volcan géant. Il y a d’ailleurs eu des rumeurs sur une possible super-éruption début avril, mais d’après les spécialistes nous sommes encore tranquilles pour 1 à 2 millions d’années. Une telle éruption serait une véritable catastrophe comme l’Homme n’en à jamais connu. On estime que 2/3 des États-Unis et 1/3 du Canada deviendraient inhabitables. Pour en savoir plus sur le sujet, je vous conseille cet article très intéressant.
A Yellowstone, la croûte terrestre est assez fine (7 à 10 kM contre 30 ailleurs) et il est possible d’observer de nombreux phénomènes créés par la chaleur du magma terrestre : geysers, lacs en ébullitions… Voici le best-of de tout ce que nous avons pu voir.

Les Geysers
Il s’agit du phénomène le plus spectaculaire et le plus célèbre. Des immenses jets d’eau jaillissent de terre à intervalles plus ou moins réguliers. Nous sommes allés à « Old Faithful Area » qui est la zone du parc où il y a la plus grande concentration en geysers et autres phénomènes étranges. Nous sommes allés se renseigner sur les heures d’éruption des geysers les plus réguliers et avons eu la chance d’arriver juste à l’heure pour voir l’éruption du Old Faithful, l’un des plus célèbres et régulier du parc, ce qui lui a valu ce nom de « vieux fidèle ». Il rentre en éruption toutes les 90 minutes environ.
On a donc pu assister au « spectacle ». Il y a des rangées entières de banc à disposition des spectateurs qui se pressent en masse pour voir l’éruption. La raison ? Ce geysers et l’un des plus grands du parc (il projette de l’eau à plus de 50 mètres de haut) mais surtout il est accessible directement en voiture. Pour voir les autres, il faut marcher ce qui rebute quelques paresseux. Mais ça peut valoir le coup : certains expulsent de l’eau à plus de 100 mètres de haut ! Malheureusement, des éruptions si grandes sont rares et imprévisibles.

Le Old Faithful entre en éruption

Le Old Faithful entre en éruption

A la fin, il ne reste presque plus que de la fumée qui se confond avec les nuages

A la fin, il ne reste presque plus que de la fumée qui se confond avec les nuages

Allez, petit instant culture sur les geysers pour briller à la machine à café :
Lorsque l’eau (issue de la pluie, d’une rivière…) s’infiltre très profondément dans la terre, elle est chauffée par le magma et rentre en ébullition. Cela crée de la vapeur et la pression augmente comme dans une cocotte minute. L’eau et la vapeur remontent alors à la surface. Lorsqu’il y a un trou d’où elles peuvent s’échapper, on assiste à une éruption d’eau et de vapeur. C’est ce phénomène qu’on appelle un geyser. Bon, c’est un poil plus complexe que ça en réalité, mais l’idée est là.
Tous ne sont pas aussi réguliers que le Old Faithful. C’est même le contraire. Certains rentrent en éruption seulement quelques fois par siècle et de manière complètement imprévisible.
Enfin, il faut savoir que les tremblements de terre modifient les sous-sols : certaines faillent se créent, des galeries se rebouchent… Cela a une conséquence directe sur les geysers et autres phénomènes : certains s’arrêtent complètement, d’autres se créent, certains deviennent réguliers ou au contraire deviennent irréguliers… Lorsque que l’on sait qu’il y a de 1000 à 3000 séismes enregistrés dans le parc chaque année, on comprend que tout cela est très incertain.
Voilà, vous savez tout. Il n’y a plus qu’à lancer une banale discussion sur les geysers à la machine à café pour pouvoir faire étalage de votre science !

Celui-ci jaillit comme un arrosage automatique. Il y en a vraiment de toutes les formes et toutes les tailles.

Celui-ci jaillit comme un arrosage automatique. Il y en a vraiment de toutes les formes et toutes les tailles.

 

Sur le même principe que les geysers, il est possible de voir d’autres phénomènes très étranges :

Les fumerolles
C’est le même phénomène, mais seuls les gaz et un peu d’acide arrivent à remonter à la surface.

 

Les piscines
Lorsque le trou à la surface est beaucoup trop large pour créer un geyser, il se forme une petite (ou grande) piscine à la surface. Lorsqu’on les voit « bouillir » il s’agit en fait de bulles formées par des gaz qui remontent à la surface. Elles sont célèbres à cause de leurs couleurs vives sur les bords. Elles sont dues aux milliard de bactéries présentent dans l’eau qui réagissent aux différentes températures.


Certaines sont très grandes comme la Grand Prismatic Spring Pool dont le diamètre est de 90 mètres. C’est tellement grand qu’on ne se rend pas vraiment compte depuis le sol, mais ça reste magnifique.

 

Les muds pots
Ce sont des piscines… de boue. C’est assez étrange de voir toute cette boue qui à l’air de bouillir. Encore une fois, elle n’est pas vraiment en ébullition mais ce sont les gaz qui remontent qui donnent cette impression.


A cela, on peut ajouter quelques autres phénomènes plus épars : une grotte dont le bruit qui en sort est censé rappeler le bruit de la bouche d’un dragon (il s’agit en fait de vagues qui résonnent dans la grotte), des lacs de souffre, des rivières aux couleurs plus étranges les unes que les autres…

La bouche du dragon

La bouche du dragon

Encore une fois, la couleur est due aux milliards de bactéries présentes dans l'eau

Encore une fois, la couleur est due aux milliards de bactéries présentes dans l’eau

 

Tout ce petit monde est réuni dans des paysages très lunaires. Lorsque l’on regarde au loin, on voit de la fumée de partout. On a l’impression d’être sur les restes d’un immense feu de forêt. La terre et les arbres sont brûlés et il y a des zones entières sans vie apparente. On à l’impression d’être sur les lieux d’une catastrophe. Et pour accentuer le sentiment de malaise, tous ces phénomènes sentent mauvais. Vraiment. On passe sans aucune transition d’une odeur de soufre à une odeur d’œuf pourri en passant par d’autres senteurs tout aussi désagréables. Il faut s’accrocher après le petit déjeuner !

Liloo a apprécié toute ces odeurs !

Liloo a apprécié toute ces odeurs !

Malgré cette ambiance post-apocalyptique, il y a en fait plein de micro organismes vivant dans ces zones. Les mêmes que l’on retrouve dans les piscines. Il y a également plein de… crottes de bisons, qui prouvent qu’il viennent souvent dans ces zones. On a pas comprit ce qu’ils y trouvaient, mais il doit y avoir à manger par là.

Le plus étrange dans tout ça, c’est que ce paysage dévasté est magnifique à voir. C’est assez curieux à expliquer, d’autant plus que lorsque l’on a vu des photos du parc avant de venir, on avait peur de ne pas trouver ça beau. Et pourtant, on a adoré !

Maintenant que vous connaissez tout sur le supervolcan de Yellowstone, nous allons vous montrer qu’il n’y a pas que ça a voir dans ce parc. Comme expliqué au début de cet article, il y a aussi des tonnes d’animaux sauvages, mais aussi des paysages à couper le souffle. Ça sera d’ailleurs le sujet du prochain article !